Depuis la seconde moitié du 20ème siècle et l’apparition du concept de science-fiction, l’humain n’a cessé de fantasmer sur le concept de “smart city”. Ces villes 100% autonomes, capables d’être durables, entièrement connectées et de s’autogérer pourraient-elles finir par voir le jour ? C’est plus ou moins le cas. Faut-il, avant toute chose, comprendre le concept de “ville intelligente”. Qu’est-ce qu’une smart city ? Définitions, explications et exemples, cet article va vous aider comprendre ce concept.

Introduction à la ville intelligente : c’est quoi une “smart city ?”

Dans une société :

Le concept de ville intelligente ou “smart city” prend tout son sens.

Le monde ne cesse de s’urbaniser. Plus de la moitié de la population mondiale vit dans des grandes villes

Face à une concentration toujours plus importante de la population dans les aires urbaines, l’optimisation et la préservation des ressources, de l’environnement et de l’organisation dans ces villes sont des défis à relever impérativement.

Pour ce faire, le concept de “Smart city” est déjà passé de la fiction à la réalité dans certaines métropoles du monde (nous en parlons plus bas dans cet article).

Mais qu’est-ce qu’une smart city ?

Smart city : définition

Smart city, ville durable, ville numérique…Bien que ces termes puissent paraître similaires, ils comportent quelques nuances.

Une smart city est une ville qui utilise les nouvelles technologies afin d’optimiser son organisation et améliorer la qualité de vie de ses habitants.

La smart city répond à 3 problématiques :

Officiellement et d’après la définition donnée par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), une smart city serait “un nouveau concept de développement urbain”. Un concept qui a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des citadins en rendant la ville plus adaptative et plus efficace.

Bien qu’il puisse sembler nouveau, ce concept ne l’est pas. Depuis les années 80, certaines populations du monde ont déjà bien cerné l’importance de la smart city. Dans cette optique, des villes comme Singapour se sont construites autour du principe de smart city.

Au-delà de s’intéresser à l’optimisation des coûts et de l’organisation en son sein, une smart city intègre aussi des problématiques liées à la conservation de l’environnement. Intimement lié à la qualité de vie, le développement durable occupe une place prépondérante dans le développement des villes intelligentes.

Quelles sont les caractéristiques qui font d’une ville une “smart city” ?

Les caractéristiques d’une smart city

La ville intelligente ou “smart city” veut concilier 3 piliers que sont :

En les conciliant à travers une gestion et une optimisation parfaite, les villes connectées sont capables d’offrir des rendements extrêmement intéressants.

Les caractéristiques d’une smart city s’articulent autour d’un mot : intelligence. Une ville smart doit avoir les caractéristiques suivantes :

Les caractéristiques de la smart city s’alignent à ses enjeux. Le but est d’améliorer la qualité de vie des citoyens tout en optimisant et préservant les ressources et l’environnement.

La ville intelligente est, en quelque sorte, une métropole 2.0. Elle reprend les codes des grandes villes tout en cherchant à les améliorer et à mettre de côté ses aspects négatifs.

Les avantages d’une smart city

Des avantages, la ville intelligente en présente énormément.

L’autoconsommation énergétique est le premier. La smart city offre la possibilité aux ménages qui y vivent de produire sa propre énergie, et ce, de façon durable. Par exemple, grâce à un système de panneaux solaires, chaque habitant d’une smart city devrait pouvoir bénéficier de l’électricité.

Dans une smart city, l’alimentation électrique est gérée de façon automatique. En cas d’inactivité de la source principale, une source mécanique secondaire peut prendre le relais.

Le transport intelligent est le second. Exit les voitures polluantes en ville. La métropole intelligente se veut plus responsable, moins bruyante et surtout moins polluante. Pour ce faire, les moyens de transport plus écologiques comme les vélos, les scooters électriques ou les tramways sont privilégiés.

Troisième point : la gestion intelligente des déchets. Qu’en est-il de la gestion des ordures dans une ville intelligente ? Les smart cities veulent :

Les avantages offerts par les villes intelligentes sont nombreux. Les 3 cités ci-dessus sont les principaux. Cependant, la smart city offre d’autres avantages :

Toutefois, les smart cities comprennent aussi quelques inconvénients.

Les inconvénients d’une smart city

Alors que, dans une smart city, la technologie est poussée à son maximum, quid des inconvénients et des risques que cela peut apporter ?

Les smart cities font face à un problème majeur : les cyberattaques.

Rappelons-le, une smart city se définit, entre autres, comme étant une ville connectée.

Basée sur l’utilisation de la big data, la smart city détient une limite : son exposition aux piratages informatiques. Plus une ville est connectée, plus elle est susceptible de faire l’objet de cyberattaques.

Aujourd’hui encore, aucune solution concrète n’a été trouvée face à ce risque. Pourtant, il est clair que des personnes malintentionnées prendront chercheront à soutirer la data recueillie par les villes intelligentes en vue de les exploiter financièrement.

Ces smart cities qui ont déjà vu le jour…

Plus de 2% de la surface terrestre est recouverte par des espaces urbains. D’ici 2050, on estime que le nombre d’habitants en milieu urbain correspondra à 70% de la population mondiale. Il semble nécessaire d’agir dès maintenant, et ça, de nombreuses métropoles l’ont déjà compris.

Nous vous en parlions un peu plus haut dans cet article, des villes comme Singapour se sont construites autour du principe de ville intelligente.

Surnommée “Reine des Smart Cities”, Singapour est une ville ultra-connectée.

Là-bas :

En bref, la “ville-jardin” est le meilleur exemple de smart city connu à ce jour.

Mais Singapour n’est pas la seule ville à adopter une attitude “smart”.

Barcelone, Londres, San Francisco et Oslo sont elles aussi des villes avant-gardistes. Entre open data, éclairage et collecte de déchet intelligent, les métropoles du monde entier cherchent à favoriser la qualité de vie de leurs habitants.

Les smart cities sont les villes de demain. Basées sur les principes d’open data, d’interopérabilité et d’optimisations des ressources, elles se veulent plus durables et plus optimales.

Dans une société qui ne cesse de s’urbaniser, déployer des solutions pour améliorer le confort de vie des populations dans les villes n’est pas négligeable et représente un défi de taille pour les gouvernances du monde entier.

La ville de demain se basera-t-elle sur le concept de smart city ?

De plus en plus de villes passent le cap. Les métropoles du monde entier cherchent à devenir des smart cities pour :

Par Elie KARAM – le 02 novembre 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *